La confédération générale de l’alimentation en détail

  • Search
  • Menu

Le métier de boucher

Le métier d’artisan boucher est un métier que l’on exerce avec passion. En contact direct avec le consommateur auquel il apporte conseils et garanties sur le choix des morceaux, l’artisan boucher est le garant d’un produit de qualité.

À la fois acheteur, préparateur, fabricant et commerçant, il est toujours à la recherche du meilleur pour satisfaire ses clients. Véritable spécialiste de la viande, le boucher exerce une profession ancrée dans la tradition gastronomique.

Le boucher chevalin ou boucher hippophagique est le spécialiste de la viande équne et asine. Tout comme le boucher traditionnel, il achète, découpe et prépare la viande qu’il commercialise en magasin ou sur les marchés et apporte des informations et des conseils à ses clients.

Activités principales

Au quotidien, le boucher :

  • Sélectionne, auprès de ses fournisseurs (éleveurs, grossistes, abattoirs), la viande qu’il vendra.
  • Découpe et transforme la viande dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.
  • Fait preuve d’une grande dextérité.
  • Propose également une offre traiteur.
  • Procède à une mise en place valorisante des produits dans ses vitrines.
  • Accueille, conseille et fidélise sa clientèle.

Qualités

Habileté manuelle – Passion – Fibre commerciale – Faculté d’innovation

Emplois et évolution professionnelle

Alors que beaucoup de jeunes font face à des difficultés pour s’insérer dans le monde du travail, la profession d’artisan boucher recrute. Chaque année, de nombreux postes sont à pourvoir.

Ils promettent en, outre, une rémunération attractive. Beaucoup d’entreprises recherchent des apprentis à former ou des salariés à recruter. L’insertion dans le métier se fait le plus souvent par la voie de l’apprentissage, qui garantit les meilleurs taux d’insertion.

Il faut signaler que les opportunités de reprise se multiplient avec les départs à la retraite des chefs d’entreprise de la génération du baby­boom. Après quelques années d’expérience, un salarié, s’il en a l’envie et les capacités, peut décider de devenir son propre patron, en créant son entreprise. Pour cela, il devra acquérir des compétences en matière de gestion, de comptabilité, d’informatique ou encore de communication.

Les parcours de formation

Niveau V

  • CAP Boucher
  • CTM Boucher, Charcutier, Traiteur

Niveau IV

  • BP Boucher
  • Bac Pro Boucher, Charcutier, Traiteur

Niveau III

  • MOF Boucher
  • Licence Prof Commerce Boucher Manager
  • BMS Boucher, Charcutier, Traiteur

CQP

  • Boucher Chevalin
  • Charcutier préparateur qualifié (en cours d’inscription au RNCP)
  • Technicien Boucher
  • Vendeur/Vendeuse qualifié(e)
  • Assistant Chef d’entreprise
  • Repreneur, Créateur et Responsable d’entreprise